• Reduire la taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Venez en discuter sur notre forum

Le baby blues

Pas toujours facile de devenir maman ! Entre joie et tristesse, vos sentiments se bousculent. Trouble bien connu, le baby blues arrive souvent après la naissance. Ce n'est pas le moment de rester seule.

Vous venez de mettre au monde le plus beau des bébés pourtant un sentiment de tristesse vous envahit. Bien que connu et expliqué le baby blues surprend de nombreuses femmes. Parfois une parole simple et réconfortante met un terme à cette tristesse. Il faut pour cela savoir s'entourer.

Pourquoi le baby blues ?

Baby blues Bien qu'aucune étude scientifique n'ait permis de démontrer les causes du baby blues, il est souvent constaté un sentiment de tristesse chez la jeune mère. Ce vague à l'âme débute en général le troisième jour et dure entre vingt quatre et quarante huit heures voire plusieurs jours. Les causes sont multiples et liées. La chute hormonale, le ventre vide, la découverte de son bébé et bien sûr la fatigue contribuent à fragiliser l'état de la maman. Plusieurs symptômes sont le signe d'un baby blues : un sommeil perturbé, une anxiété accompagnée d'irritabilité, un sentiment de culpabilité et de dévalorisation. Chaque femme exprime différemment cet état. Certaines sanglotent ouvertement, tandis que d'autres se cachent. Les manifestations sont aussi diverses que les causes du chagrin. Vous pouvez aussi simplement ressentir de l'inquiétude, de l'irritabilité ou passer du rire aux larmes. C'est la traduction d'une hypersensibilité. Cet état dépressif est normal et passager (pas plus de 2 semaines).

Gérer vos visites à la maternité

Ah les visites ! Quel bonheur de voir arriver dans sa chambre toute la famille... Mais quand vient le moment de se retrouver seule, on est perdue. Quand les visites s'achèvent, les mamans sont épuisées, les bébés énervés. Elles n'ont pas eu le temps de les changer, ni de se reposer et parfois ont décalé les tétées. Ces visites sont sources de grande fatigue. La famille et les amis doivent respecter ce temps de découverte des parents et du bébé et il est conseillé aux papas de planifier les visites. Le temps passé à la maternité est précieux pour récupérer après l'accouchement, se reposer, s'habituer aux besoins du bébé. S'il est normal que les grands-parents et la famille proche viennent voir le nouveau-né, ils peuvent attendre au moins 24h pour le faire. La famille plus éloignée, les relations de travail et les amis, eux, ne devraient rendre visite à la nouvelle maman qu'une fois celle-ci rentrée à domicile.

A la maison, ne restez pas seule !

Le baby blues peut aussi survenir une fois à la maison. Vous avez quitté le cadre rassurant de l'hôpital et vous vous retrouvez seule chez vous. Pas de sage-femme, ni de puéricultrice sous la main ! A ce moment-là, avoir une personne chaleureuse à ses côtés est une des clés pour surmonter le baby blues. Car la jeune accouchée a besoin que l'attention soit aussi tournée vers elle. Mari, amie proche, mère ou belle-mère selon vos affinités, cette personne saura vous écouter et vous rassurer sur votre capacité à materner. Dans certaines maternités, un numéro de téléphone est mis à la disposition des mamans. Elles trouvent alors des professionnels pour répondre à leurs inquiétudes. Si vous êtes sortie très tôt, vous aurez probablement une sage-femme en HAD (Hospitalisation à domicile). Sa visite quotidienne offre un vrai réconfort. D'une manière générale, les services des PMI (Centre de protection maternelle et infantile) disposent d'un personnel qualifié prêt à vous épauler. Pour les tâches quotidiennes (ménage, repassage, courses...), n'hésitez pas à solliciter votre entourage pour vous reposez et libérez du temps pour votre bébé.

Votre avis nous intéresse :

  • Actuellement 3.95/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Note de cet article
3.9/5

Bébé
écrivez-nous | Recommandez ce site | Annonceurs | Contacts | copyright © Bebepassion.com - 2016 

Baby blues

Le baby blues - Bébé est là - à découvrir sur Bébé Passion