• Reduire la taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Venez en discuter sur notre forum

Le suivi médical de la grossesse

Premier trimestre : des dépistages clés

Même si la grossesse n'est pas une maladie, vous devez faire attention à vous. Les premiers mois, le développement du foetus est fragile. Pour veiller à votre santé et à celui de votre bébé, plusieurs examens obligatoires sont préconisés.

1er trimestre Dès que vous êtes sûre d'être enceinte, prenez rendez-vous avec votre gynécologue pour prendre connaissance des précautions à prendre (tabac, médicaments...). Votre parcours comprend 7 examens obligatoires qui vous permettront de toucher les allocations. Remboursés à 100%, ils permettent une surveillance régulière de votre santé.

  • La première visite prénatale doit être faite avant la fin de la 14ème semaine de grossesse. Un questionnaire médical complet vous sera demandé afin de faire un bilan de votre état général. C'est le moment de faire la liste des petits problèmes que vous avez eus et de ceux de votre famille (allergies, maladie héréditaire...). Le médecin cherche aussi à déterminer la date présumée de votre début de grossesse. Durant cette visite, vous serez pesée, on vous écoutera le cœur, on regardera vos jambes, vos seins et votre tension artérielle. Ensuite, le médecin fera un examen gynécologique pour vérifier l'état du col de l'utérus. Avant de partir, il vous donnera une ordonnance avec de nombreuses analyses à faire : présence d'infection, de sucre, d'albumine dans les urines, groupe sanguin, rubéole, toxoplasmose syphilis, hépatite B et C, sida et cytomégalovirus (ou CMV).
  • L'échographie permet de suivre le développement morphologique du foetus. La première a lieu entre la 12e et la 14e semaine d'aménorrhée. Elle doit permettre de dater au plus juste le début de la grossesse, de compter le nombre de foetus, de dépister très tôt une éventuelle anomalie. Comme le bébé est encore très petit, on arrive à le voir en entier sur l'écran. L'échographiste contrôle la taille et le tonus du foetus. Il mesure aussi l'épaisseur de la nuque indice d'un risque de trisomie 21.
  • Les grossesses à risque ne sont pas à prendre à la légère. Il peut s'agir d'un diabète, d'une hypertension, d'une incompatibilité de rhésus ou d'une grossesse tardive. Si vous souffrez de diabète, vous devez faire surveiller votre taux de sucre dans les urines. Un régime strict vous sera aussi prescrit tout au long de la grossesse. En cas d'hypertension (tension artérielle au-dessus de 13), vous serez surveillé afin d'éviter toute complication. Quand la tension est trop élevée, les apports au foetus se font moins bien, et son développement peut être touché. Cela peut mettre la vie du bébé en danger. Il faut donc contrôler la tension tous les 15 jours, limiter le sel, le sucre et les graisses, et se reposer au maximum. Si vous êtes de rhésus négatif et que le futur père est de rhésus positif, il existe des risques pour le bébé s'il est positif lui aussi. C'est la mère qui va produire des anticorps très mauvais pour le foetus. Le risque augmente avec les grossesses. Dès le premier accouchement, on va donc injecter à la mère un sérum qui détruit les globules rouges de rhésus positif. Passé 40 ans, les femmes sont beaucoup plus surveillées. Les troubles veineux, les fausses couches, et es accouchements prématurés sont plus importants qu'avant. Grâce à cette surveillance accrue, les grossesses tardives se passent généralement très bien.
  • Les incidents de parcours existent, il ne faut pas les oublier. Si l'œuf s'implante dans la trompe au lieu de descendes jusqu'à l'utérus, c'est une grossesse extra-utérine. Elle se traduit par de fortes douleurs dans le bas ventre et des pertes de sang assez importantes. Il est important de consulter au plus vite pour éviter tout risque d'hémorragie. Une intervention chirurgicale est pratiquée. Depuis quelque temps, on élimine aussi l'œuf grâce à une sonde vaginale ce qui est beaucoup moins lourd. Si l'œuf fécondé descend jusque dans l'utérus mais ne s'accroche pas, on parle de fausse couche. Elle survient en général dans les premières semaines de la grossesse. Les raisons sont nombreuses mais souvent l'œuf était « défectueux » porteur d'anomalies, pas fécondé on parle alors d'œuf clair ou du à un problème de l'utérus. Si l'œuf est expulsé, une visite de contrôle se fera 8 jours plus tard. Si l'œuf ne part pas tout seul, il faut procéder à une aspiration suivie d'un curetage. Une fausse couche spontanée est un accident de parcours qui n'a aucune répercussion sur les autres grossesses. Mais si, par hasard, elle venait à se répéter, une consultation chez un spécialiste doit être envisagée.

 Lire la suite

Votre avis nous intéresse :

  • Actuellement 3.98/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Note de cet article
4.0/5 (130 votes)

Partager cette page :
  • Google
  • Yahoo
  • Windows Live
  • Bookmarks
  • facebook
  • del.icio.us
  • Technorati
  • MisterWong Fr
  • Scoopeo
  • StumbleUpon
Grossesse
écrivez-nous | Recommandez ce site | Annonceurs | Contacts | copyright © Bebepassion.com - 2014 

Suivi médical de la grossesse

Le suivi médical de la grossesse - La grossesse - à découvrir sur Bébé Passion