En septembre 2006, les organisateurs des défilés de mode avaient jeté un pavé en interdisant les mannequins trop maigres. La semaine dernière, les Américains ont publié des recommandations pour ne pas faire défiler les filles dont l'indice de masse corporel (IMC) est en dessous de 18. Depuis, le débat est ouvert et agite le petit monde de la mode.

A nouveau, cette année, les Espagnols refusent cette année de montrer des filles proches de l'anorexie. Ils considèrent qu'elles sont un mauvais exemple de l'image de la femme et qu'elles augmentent les cas d'anorexie. Cette polémique a trouvé un exemple terrible dans le décès en novembre dernier d'un mannequi brésilien. Une affaire à suivre...