Le but principal de cette campagne est de réduire le nombre d'interruption volontaire de grossesse (IVG). Car il existe bien un paradoxe français : le taux de contraception est très élevé - près de 95 % - mais le taux d'IVG ne baisse pas (autour de 200 000 par an). Il y a donc une mauvaise gestion de la contraception puisque nombreuses sont les femmes qui avouent oublier régulièrement leur pilule.

Durant cette campagne, un film sera diffusé sur les chaînes de télévision et au cinéma, des spots radio les appuieront et une brochure sera distribuée gratuitement aus adolescentes. Parallèlement, les professionnels de la santé vont recevoir un kit d'information à mettre à disposition des patients dans les salles d'attente.