Décidé en 1942, cet examen obligatoire concerne chaque année en moyenne 270 000 couples. La consultation médicale donne lieu à un bilan de santé des futurs époux (prise de sang, vaccins...) mais aussi à l'information sur la grossesse, la contraception et les maladies sexuellement transmissibles.

Pourtant, aujourd'hui, 40 % des naissances ont lieu hors mariage et les informations sur la grossesse sont devenues plus facilement accessibles car le certificat ne concerne ni les concubins, ni les pacsés. Ce certificat représentera une économie de 14 millions d'euros par an pour la Sécurité sociale.