Les champignons souvent responsables des mycoses aiment l'humidité. Après votre toilette, bain ou douche, prenez le temps de bien vous sécher : les bras, le cou, les aisselles, l'intérieur des cuisses… sans oublier les pieds et les orteils.

Même au sein de la famille, chacun doit avoir sa serviette. S'il le faut, attribuez à chacun une couleur ou un motif afin d'éviter les malentendus ! Les mycoses sont contagieuses, alors la vigilance s'impose. Et n'hésitez pas à laver les serviettes de toilette à 60°C : à cette température, rien ne résiste et vous êtes sûr de ne pas vous exposer à certaines mycoses de la peau.

Si vous vous coupez les ongles avec un coupe-ongles, n'oubliez pas dle désinfecter. Imbibez un morceau de coton avec de l'alcool à 70° et passez le dessus pour enlever tout microbe.

Chez vous, quel que soit la nature des sols (moquettte, carrelage ou parquet), il faut les nettoyer toutes les semaines. La Javel pour les carrelages est le meilleur désinfectant. Quant à la moquette, passez l'aspirateur et aérez les pièces.

Pour éviter les mycoses vaginales, une hygiène de vie stricte s'impose. Pour votre toilette, préférez un savon doux, non irritant au pH neutre. Et ne faites pas de douches vaginales aujourd'hui déconseillées. Aux toilettes, il est important de s'essuyer d'avant en arrière et pas le contraire ! Et pendant les règles, changez souvent les protections utilisées.

Pour les vêtements, pensez à changer vos dessous tous les jours. Et préférez le coton, non irritant, et peu fragile au lave-linge. Et même si c'est la mode actuelle, il n'est pas conseillé de porter des vêtements trop serrés.