Les substances chimiques sont montrées du doigt par les scientifiques. Nombreuses sont celles, comme le paraben et les phtalates, qui perturbent l'appareil génital masculin. Mais elles ne sont pas seules.

La chaleur joue aussi un rôle important. Très sensibles aux températures, les spermatozoïdes n'aiment pas la chaleur. Et une hausse des températures au-dessus de 34°C entraîne un ralentissement de la production. Mais heureusement, cet effet peut facilement être inversé.