Alors que l'âge moyen de la première grossesse recule d'année en année, les grossesses tardives sont elles aussi en augmentation. Pourtant ce changement dans la vie des femmes n'es tpas sans risque. D'abord un risque pour la femme et son bébé puisque le corps ne réagit pas de la même façon à l'approche de la quarantaine que vers 30 ans. Heureusement, la surveillance est accrue et les grossesse se passent généralement très bien.

Ensuite, le risque de ne pas être enceinte. Avec l'âge, la fertilité diminue. Elle est à son maximum vers 36 ans, puis baisse fortement à partir de 40 ans. Les femmes sont de plus en plus nombreuses à se tourner vers la procréation médicalement assistée dès qu'elles n'arrivent pas à être enceinte. Et ce parcours n'est pas simple ni physisquement ni moralement.