Interdite depuis 1994, la pratique des mères porteuses est appelée gestation pour autrui en langage médicale. Et de nombreux couples français partent à l'étranger pour pouvoir avoir un bébé. Les femmes qui se disent prêtes, mettent à disposition leur utérus pour qu'un couple ne pouvant pas avoir d'enfant, puisse en avoir un avec leurs caractéristiques génétiques.

Dans la plupart des cas, la mère porteuse reçoit une compensation financière et les futurs parents prennent en charge tous les frais médicaux. De nombreux pays comme les Etats-Unis, l'Angleterre, le Brésil... autorise cette pratique avec un cadre très stricte.