Méconnu, le déni de grossesse se caractérise pour la femme enceinte comme le fait de ne pas avoir conscience de sa grossesse. On peut parlert d'une forme d'anesthésie. Il touche des femmes de tous âges et de tout milieu. Les femmes ne sont pas enceintes dans leur tête et le psychisme est alors tellement fort que le ventre ne grossit pas. L'utérus se développe alors vers le haut et pas vers l'avant. Il n'y a pas de signes visibles de la grossesse. Et certaines femmes continuent parfois à avoir leurs règles.

Aujourd'hui, en France, entre 800 et 2000 femmes accouchent sans avoir eu conscience de leur grossesse. Le déni est souvent la conséquence d'une grande souffrance mais on ne connaît pas vraiment les causes. C'est un phénomène qu'on a encore du mal à expliquer aujourd'hui malgré toute l'attention qui est donnée aux femmes enceintes.