En 2010, 828 000 bébés sont nés en France, dont 797 000 en métropole. Ce chiffre est similaire à celui de 2006 ou 2008, années record parmi ces vingt-cinq dernières années. En France métropolitaine, le nombre de naissances n’a en effet jamais dépassé 800 000 depuis 1980 et 1981, deux années exceptionnelles depuis la fin du baby-boom en 1973.

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce "regain" de bébés : il faut d'abord signaler que ces naissances sont autant des premiers bébés que des deuxièmes voire des troisièmes. Les jeunes femmes font des études, travaillent et s'installent en couple. Elles ont donc leur premier enfant plus tard, en moyenne vers 30 ans. Ensuite, les divorces n'empêchent pas d'avoir d'enfants. Bien au contraire. Les femmes font un autre enfant avec leur nouveau compagnon. D'ailleurs le nombre de naissances hors mariage est en augmentation : 54,8 % contre 43,6 % il y a dix ans. Enfin, les Françaises sont de plus en plus nombreuses à accoucher après 40 ans.

Ces chiffres sont très positifs malgré la crise. Les Français gardent confiance et le système d'aide de la France est l'un des meilleurs en Europe.