Bébé Passion : grossesse, accouchement, naissance du bébé...

La procréation médicalement assistée (PMA)

Mal connue, la PMA permet aux couples ayant des difficultés, d'avoir un enfant. Il y a bien sûr les FIV (fécondation in vitro) mais pas seulement. Petit tour d'horizon des techniques...

Les techniques

La procréation médicalement assistée regroupe les techniques médicales qui aident à la procréation. Insémination artificielle, fécondation in vitro, micro-injection... sont quelques-unes des techniques aujourd'hui mises à la disposition des couples rencontrant des problèmes d'infertilité. Sachant qu'autant la femme que l'homme peut rencontrer des difficultés pour avoir un enfant, les pratiques médicales pour aider à la procréation concernent aussi bien l'un que l'autre.

L'insémination artificielle consiste à placer, avec une pipette, les spermatozoïdes recueillis, directement dans l'utérus au moment de l'ovulation. Si l'infertilité touche l'homme, elle peut se faire avec un donneur de sperme.

La fécondation in vitro permet de mettre ensemble ovule et spermatozoïdes, en dehors de l'utérus. La femme va suivre un traitement qui va favoriser son ovulation. On prélève les ovules et le sperme chez l'homme, et on les fait se rencontrer dans une éprouvette. Le développement des œufs fécondés est surveillé et au bout de 3 jours, avec une pipette, on place l'oeuf fécondé dans l'utérus de la femme. On augmente les chances de réussite en plaçant 2 à 3 œufs dans l'utérus d'où le risque de grossesse multiple. Deux semaines plus tard, on fait un test de grossesse pour vérifier si l'oeuf s'est bien implanté.

La fécondation par micro injection est la plus récente de ses techniques. Proche de la FIV, elle permet d'injecter directement les spermatozoïdes dans l'oeuf. La fécondation est alors quasi assurée.

Les dons de gamètes intéressent les couples dont les deux futurs parents rencontrent une grave stérilité ou dans le cas d'un risque de transmission d'une maladie génétique.

Pour qui ?

La procréation médicalement assistée est encadrée par la loi sur la bioéthique de 2004. Selon les textes, seuls les couples homme-femme peuvent bénéficier de ces techniques. Elles sont proposées quand la femme rencontre des problèmes d'ovulation, d'ovocytes, de glaire cervicales, de trompes ou en cas d'infertilité inexpliquée.

La faiblesse du sperme, la mauvaise qualité des spermatozoïdes ou leur absence sont quelques uns des problèmes chez l'homme qui permettent d'avoir recours à une PMA.

A lire aussi
Infertilité et stérilité
La conception : être enceinte

Infertilité et stérilité

Le slogan « Un bébé si je veux, quand je veux » n'est plus tout à fait vrai. Aujourd'hui, de plus en plus de femmes se plaignent de problèmes...

Etre mère à 40 ans
La conception : être enceinte

Mère à 40 ans

Le nombre de grossesse tardive a beaucoup augmenté ces dernières années. Et les risques augmentent aussi avec l'âge...

Fille ou garçon ? Le choix du sexe
La conception : être enceinte

Fille ou garçon ?

Qui n'a pas réver de choisir le sexe de son enfant ? Plusieurs méthodes existent aujourd'hui plus ou moins fiables...