• Reduire la taille du texte
  • Agrandir la taille du texte

Le suivi médical de la grossesse

Troisième trimestre : les dernières vérifications

3ème trimestre Vous êtes dans la dernière ligne droite. L'accouchement se prépare et les derniers examens estiment la taille du bébé. C'est le moment de vous reposer pour arriver à la maternité en pleine forme.

  • Les dernières visites médicales rythment vos derniers mois de grossesse. Il s'agit de prévoir au mieux l'accouchement. Comme d'habitude, on mesure la hauteur utérine, on écoute le cœur du bébé et on vérifie l'état de votre col. On contrôle aussi les contractions. Elles sont normales mais ne doivent pas être encore nombreuses. On vous prend la tension et on pratique une analyse d'urine. La dernière visite sera un peu différente. La sage-femme ou le médecin vérifiera la largeur de votre bassin au cas où l'enfant est en siège.
  • La dernière échographie vers la 32e semaine permet de contrôler la position de l'enfant, mesure le placenta et la quantité de liquide amniotique. C'est aussi l'occasion d'estimer la croissance du bébé : tous les organes sont présents et sont facilement visibles.
  • Des difficultés peuvent survenir. Le bébé ne s'est pas retourné, il a la tête en haut. Le médecin peut vous proposer une « version », c'est-à-dire une manœuvre manuelle pour faire tourner le bébé. Elle est effectuée sous échographie pour contrôler le cœur du bébé pendant l'opération. Il peut aussi arriver que le bassin de la mère soit trop étroit pour le passage du bébé. Ce dernier est trop gros ou en siège et une radiopelvimétrie est nécessaire pour évaluer la largeur du bassin.
  • Il peut arriver qu'un déclenchement soit obligatoire. Cette décision n'est pas prise au hasard. Tout dépend de l'avancée de la grossesse. Cela peut être pour convenance personnelle (vous habitez loin, vous avez d'autres enfants...) mais le plus souvent c'est pour raisons médicales : un diabète, une hypertension, un problème de croissance du bébé ou un col ouvert qui risque d'entraîner des infections.
  • Un accouchement prématuré peut aussi survenir malgré une grossesse paisible. Avant 37 semaines d'aménorrhées, un bébé est dit prématuré. Son système respiratoire n'est pas mature et ses défenses immunitaires n'est pas tout à fait fini, ce qui le rend plus fragile. Si vos contractions sont très nombreuses et douloureuses, il est conseillé de se rendre à la maternité. Un examen médical est pratiqué pour évaluer votre état. En cas de risque important, vous serez hospitalisé sinon vous rentrerez chez vous avec un traitement et une surveillance renforcée. Si la poche des eaux se rompt, il faut consulter votre médecin. Selon l'importance de l'écoulement, il vous imposera un repos complet pour éviter de perdre trop de liquide. Un traitement antibiotique vous sera donné pour éviter tout risque d'infection.
  • Le contraire peut aussi arriver : votre bébé tarde à venir. Il peut s'agir d'une imprécision dans la date de début. Mais au-delà de 41 semaines d'aménorrhées, la jeune mère est plus surveillée. En effet, la qualité du placenta et du liquide se dégrade. Le bébé se nourrit alors moins bien et son poids peut baisser. Si le liquide amniotique change de couleur (en raison du méconium du bébé) ou s'il y a souffrance fœtale, le déclenchement sera décidé.

 Le carnet de grossesse

  • Recommander cet article

Votre avis nous intéresse :

  • Actuellement 4.01/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Note de cet article
4.0/5

Grossesse
écrivez-nous | Recommandez ce site | Annonceurs | Contacts | copyright © Bebepassion.com - 2020 

Suivi médical : 3ème trimestre

Le suivi médical : 3ème trimestre - La grossesse - à découvrir sur Bébé Passion